Introduction du sujet

 

Le football, apparaît au cours du XIIe siècle en Angleterre puis s'étend progressivement en France et au reste de l'Europe. Ce n'est néanmoins qu’à partir du XVIe siècle avec l’apparition du ballon en cuir et des cages que le football prend son véritable essor pour devenir aujourd'hui tant par le nombre de licenciés (plus de 265 millions dans le monde) que de pratiquants (plus d'un milliards d'individus) le sport le plus populaire du monde.

Mais plus qu'un sport ou qu'un spectacle, le football est rapidement devenu, par l'universalité sans égal de la passion qu'il suscite sur tous les continents (de grands rendez vous tels que la finale de la coupe du monde, la finale de la ligue des champions ou encore le classico entre le Real de Madrid et le FC Barcelone rassemblent des milliards de téléspectateurs), le symbole de la mondialisation.

Il en véhicule en effet de façon remarquable toutes les facettes, en caricature tous les excès.Vecteur national identitaire très fort dans un monde ouvert , enjeu politique majeur, facteur de convergence culturelle et sociale dans une Europe et un monde fragmentés à la recherche de points de repère communs, mélange complexe pour une construction économique européenne où doivent s'appliquer des règles de concurrence identiques pour tous les pays membres.

Le football constitue un cas d'étude qui nous semble particulièrement intéressant car il regroupe les défis principaux, y compris de nature émotionnelle, auxquels l'Europe est confrontée.

Nous avons choisi de focaliser notre étude sur la dimension économique du football, car, en tant que secteur économique à part entière, il nous apparaît être un exemple très actuel, illustratif de manière intéressante de la problématique économique face à laquelle l'Europe doit apporter des solutions, tant les agents qui composent le secteur économique du football professionnel se trouvent dans une totale impasse financière, à la recherche d'un nouveau modèle viable économiquement et acceptable politiquement et socialement.

 

Le football offre, c'est vrai, une réelle particularité parmi l’ensemble des secteurs économiques:

Comme tous les sports, il doit être le cadre d’une compétition équitable et transparente. Comme tous les secteurs économiques en Europe, il doit être régulé et harmonisé par des règles et contraintes économiques qui garantissent une concurrence transparente, réelle et loyale au sein des pays de l’Union Européenne.

Comme toutes les industries dans un système capitaliste, il doit générer des profits pour assurer sa subsistance et son développement.

Sur aucun de ces trois éléments, le football ne peut présenter une copie satisfaisante, loin s'en faut.

Le rayonnement global (sportif, médiatique, culturel, social, politique et économique) du football professionnel en Europe rend aujourd'hui intenable l’archaïsme de sa régulation économique et par voie de conséquence son éthique sportive.

Comment le secteur économique que constitue le football peut évoluer dans un cadre réglementaire européen disparate qui l'a conduit à une impasse financière ? Quelles solutions à long terme pour réconcilier d’une part intérêt et justice sur le plan sportif, viabilité d’un modèle économique d’autre part ?

Afin de mieux comprendre la singularité de la problématique du football par rapport aux autres secteurs économiques, d'en définir les enjeux actuels et futurs et, enfin, d'amorcer des pistes de réflexion qui permettraient d'apporter des solutions à long terme pour réconcilier d’une part intérêt et justice sur le plan sportif, et d'autre part viabilité d’un modèle économique nouveau, nous proposons d'articuler notre étude autour de la structure suivante:

 

I/ L'évolution du marché du football et de son économie dans un environnement adapté aux règles de fonctionnement de l'Union Européenne.

 

A) Le football, une secteur particulier où la performance économique repose en grande partie sur la performance sportive.

B) Le football et l'adaptation aux règles de l'Union Européenne, ou le paradoxe de l'arrêt Bosman.

II/ L’organisation économique actuelle des clubs de football des principaux pays européens.

A) Un modèle économique hétérogène au sein des grands pays de l’Union Européenne.
B) Des différences qui se traduisent par des distorsions compétitives structurelles économiques et donc sportives.
C) Asphyxie financière et inéquité sportive, un modèle au bord de l’explosion ?

III/ Quelles solutions pour bâtir un modèle économique vertueux qui restaure l’intérêt sportif des compétitions ?

A) Exemples et enseignements issus d’un marché du spectacle sportif mature: les États-Unis.
B) Transposition possible et limites du modèle sur le marché Européen.
C) Prospective : Quelle organisation spécifique pour le football professionnel en Europe ?



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site






Bonjour,

Voici à présent notre site internet. Le contenu est similaire à celui de la production écrite.


Ci-joint, le lien vers notre magazine interactif qui présente les principaux axes de notre TPE, sous une forme plus courte (adaptée à un magazine) :

http://madmagz.com/magazine/83957

A noter une nouvelle catégorie " news" ( qui justifie les récentes mises à jour ) qui relate les dernières informations touchants notre TPE.